(c) Tarik Noui

Le Cas Lucia J (Un feu dans sa tête)

D'Eugène Durif

Mise en scène : Eric Lacascade

Avec : Karelle Prugnaud et Eugène Durif

 

 

« Lucia, la singulière fille de James Joyce »

 

Le cas Lucia J. (un feu dans sa tête) tourne (comme une fiction et de façon très libre…) autour de l’étrange relation entre l’écrivain James Joyce et sa fille Lucia.

Elle danse puis abandonne cette pratique, tombe amoureuse du jeune Beckett, assistant de son père, qui la rejette. Elle perd son chemin, elle est soignée par Jung avant d’être internée. Joyce, écrivant Finnegans Wake, est persuadé qu’au terme de cette œuvre, Lucia retrouvera pleinement la raison. Dans l’esprit de son père, elle se confond avec son héroïne Anna Livia Plurabella. Son rêve : « elle deviendrait le livre fait de toutes les langues, de toutes les paroles mêlées, une danse du dedans ». (Eugène Durif). Lucia restera en hôpital psychiatrique jusqu’à sa mort.

 Un texte d’Eugène Durif, qui développe parallèlement roman et théâtre autour de ce personnage, une actrice-performeuse Karelle Prugnaud, une création à La Rose des Vents, à Villeneuve d’Ascq, en décembre 2018, après une première esquisse à La Reine Blanche à Paris, en avril 2018, qui a constitué, à la suite d’une dizaine de jours de travail, le premier moment d’une « aventure singulière » pour reprendre l’expression du metteur en scène Eric Lacascade.

 

 

« Par-delà les travaux que je peux mener sur les scènes françaises et étrangères autour des grands textes du répertoire, la recherche a toujours été pour moi un vecteur de réflexion et de création.

En poésie, comme en théâtre, elle ne connaît ni finalité ni limites. Elle est un temps où l’on prend le temps de l’errance et de la dérive, elle surgit de manière nécessaire ou contingente, elle est cet entre-deux qui ne se nomme pas et qui relie. C’est ainsi que j’aborde ce Work in Progress sur Lucia Joyce.

La figure de Lucia est absolument passionnante, tout autant que l’est l’écriture d’Eugène Durif et le corps performatif de Karelle Prugnaud.

Une vie terrible, un auteur en écriture sur cette vie terrible, une comédienne pour l’incarner et la désincarner et une forme pour faire voir, entendre et ressentir. 

Cette aventure singulière, je la souhaite en partage avec l’auteur et la comédienne, je la veux en mouvement.

Nous irons d’étape en étape à chaque fois au plus près de la figure de Lucia, au plus près de nos inspirations créatrices, instinctives sans lois préétablies.

Un premier rendez-vous nous a permis de nous rencontrer et de nous mettre au travail sur le plateau à la Reine blanche au cours du mois d’avril 2018. Au cours de quelques soirées nous avons eu le plaisir de partager avec le public l’avancée de nos recherches. C’est une rencontre importante car le spectateur est bien évidemment l’un des partenaires créatifs de notre recherche, avant de présenter la création aboutie à la Rose des Vents à Villeneuve d’Ascq »

Éric Lacascade

Texte : Eugène Durif Mise en scène : Eric Lacascade Avec : Karelle Prugnaud et Eugène Durif Scénographie : Magali Murbach Production déléguée : Compagnie Lacascade Coproduction : Compagnie L'Envers du Décor; La Rose des Vents, Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d'Ascq; DSN - Dieppe Scène Nationale


DATES DE TOURNÉES

La Rose des Vents, Scène Nationale Lille Métropole Villeneuve d'Ascq du 18 au 21 décembre 2018
Mardi 18 décembre 2018 à 20h
Mercredi 19 décembre 2018 à 20h
Jeudi 20 décembre 2018 à 21h
Vendredi 21 décembre 2018 à 20h
Site web de la Rose des Vents